Printemps silencieux

Une création romande en mars 2019, d’autres dates en préparation…

Entre écologie et féminisme, Printemps silencieux constate, réfléchit et rêve un peu. Les quatre musiciens passent d’une chanson à un article de loi, sautent à pieds joints dans un témoignage avant de lister toutes nos interrogations, face à cette civilisation que l’on ne comprend pas toujours. Tantôt rêveurs, tantôt moqueurs, ils dressent ainsi le tableau de notre époque fragile avec une pointe d’humour noir.

« Jusqu’ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l’humanité et il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu’on lui laisse enfin courir toutes ses chances. » S. de Beauvoir

Notre société est construite sur l’idée que l’homme est au-dessus de la nature et de la femme. Les enjeux écologiques nous demandent de repenser ce lien : hommes et femmes doivent désormais avancer côte à côte vers les mêmes objectifs et se prendre par la main pour préserver les ressources naturelles, remettre en cause les violences, le pouvoir et la domination.

« La nature est une femme publique. Nous devons la mater, pénétrer ses secrets et l’enchaîner selon nos désirs. » F. Bacon

« Il faut épouser la Nature pour qu’elle te soit transformée en servante. La Nature se livre d’avantage si elle est persécutée. » R. Descartes

Photos: © Alexia Linn Visual

Chloé Bieri : voix
Estelle Vidon : voix
Alban Bornet : batterie et voix
Pablo Sanz : piano et voix